15/-MYRIAM MAKEBA, MYRIAM'S QUINTETE, LES FRERES DIABATE ET LE TRIO KOUYATE

 Miriam  Makeba est née et Afrique du Sud en 1932 dans la capitale sud-africaine. Son vrai prénom est  Zenzi diminutif d’Uzenzile qui signifie, ” Tu ne dois t’en prendre qu’à toi-même” Les débuts de sa vie sont tragiques car elle a quelques jours à peine quand sa mère est emprisonnée durant six mois pour avoir fabriqué de la bière afin de subvenir aux besoins de sa famille.  La petite fille a cinq ans quand son père décède.

Miriam Makeba a quinze ans  quand en 1947 le destin de son pays bascule : les nationalistes afrikaners gagnent les élections et plongent le peuple noir dans un quotidien inommable, aux exactions et aux injustices nombreuses qui sont la manifestation quotidienne de l'abject apartheid. La liberté des hommes est captive, ils n'alieneront pas la liberté de penser et de refuser. Des hommes et des femmes paieront de leur vie pour sortir leur pays de cette anomalie de l'histoire qui durera plus de quarante ans !

Le régime est lâche. Lorsqu'à vingt-sept ans, la chanteuse quitte le pays en toute légalité pour les besoins de sa carrière, elle est bannie de son pays ! Miriam Makeba portera trente ans un exil douloureux. Trente ans durant lesquels elle sera l'une des voix qui permettra que le reste du monde n'oublie pas. Trente ans durant lesquels elle sera privée des siens, errant d'un pays à l'autre à la fois libre et traquée, des USA à la Guinée, en passant par l'Europe. Ses chants proclament des messages de paix, de tolérance et d'amour. Elle dénonce un régime, elle ne véhicule jamais la haine des hommes ou la vengeance. Miriam Makeba comme beaucoup d'Africains de l'époque de sa prime jeunesse et d'aujourd'hui porte le rêve panafricain. Elle rêve d'une Afrique unie et apaisée.

Pour son pays, elle exhorte ses frères noirs au pardon. ” Il faut nous laisser grandir. L’Afrique du Sud n’a que sept ans d’existence. Les Noirs et les Blancs doivent apprendre à se connaître, à vivre ensemble. “

Aujourd'hui, elle est retournée vivre dans son pays, pas loin de là où elle a grandi, et aujourd'hui elle se bat pour l'insertion des jeunes filles en difficulté.

C'est une grande dame de la chanson. C'est une grande dame  tout court. C'est une africaine debout et digne, comme l'Afrique, la vraie, celle qui résistera aux clichés et aux régimes intolérables qui la souillent. Miriam Makeba, belle comme sa terre, comme ma terre, comme notre terre. Mama Africa.
Miriam Makeba / archives rares!
envoyé par gideonvink

 


 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :